Richard Scholefield est directeur général de Whangara Farms, une exploitation agricole de 8 500 hectares située sur la rive est de l'île du Nord de la Nouvelle-Zélande. Composé de trois fermes maories partenaires, le Whangara Farms Partnership est régi par un conseil d'administration réunissant des représentants des trois sociétés maories. Scholefield et son équipe gèrent 7 500 têtes de bétail et 60 000 moutons.

L'exploitation a pour priorités la mise en œuvre et l'investissement dans un plan d'aménagement des terres hautement sophistiqué qui doit aider à protéger et à optimiser les ressources naturelles de la ferme. Il vise également à améliorer la génétique du bétail, la productivité des parcelles grâce à la rotation et au pâturage ciblé, tout en œuvrant en faveur de la santé et du bien-être des animaux.

“La clé pour être un bon gestionnaire d'entreprise c'est de faire comme si c'était la vôtre, et c'est ce que nous faisons chez Whangara Farms. Le développement durable est un enjeu majeur dans chacune des décisions que nous prenons au sein de notre entreprise et nous cherchons constamment des moyens de nous améliorer. Ces terres perdureront ; elles ne pourront jamais être vendues. Les décisions que nous prenons aujourd'hui et la façon dont nous traitons ces terres auront une incidence sur les générations futures.”

Richard Scholefield Directeur général, Whangara Farms

Richard Scholefield : Domaines clés des pratiques durables

Santé et bien-être des animaux

Santé et bien-être des animaux

Les plans en matière de santé animale sont révisés chaque année par un vétérinaire indépendant et définis spécifiquement pour chaque groupe de bétail. La ferme effectue également un comptage des œufs de parasites fécaux et des tests d'efficacité par trempage tous les cinq ans afin de déterminer le type de trempage à utiliser, la résistance devenant de plus en plus problématique. Un vermifuge triactif est utilisé pour les ovins, tandis que celui pour les bovins contient deux agents actifs. Tous les veaux reçoivent un vaccin à 5 souches contre les infections à clostridium et un bolus composé de cuivre.  Les bovins sont vaccinés contre la diarrhée virale bovine (BVD) et la leptospirose.

  • La mortalité totale à la ferme est actuellement de 1,2 % avec un objectif de 1 %
  • La mortalité des veaux est actuellement de 1,6% contre une moyenne de 6,4 % dans l'ensemble du secteur
En savoir plus : Santé et bien-être des animaux
Sol

Sol

L'exploitation s'appuie sur une politique de pâturage en rotation qu'elle applique sur toutes ses parcelles, ce qui présente de nombreux avantages par rapport au pâturage continu ou à bétail fixe. Ce système consiste à déplacer les animaux sur différents pâturages afin de faire correspondre la disponibilité du fourrage aux besoins de production des animaux. Cela profite également aux pâturages qui ont plus de temps pour se rétablir, repousser et devenir plus productifs.

  • La ferme a produit 88 kg de gain de poids vif par unité de bétail de plus que la moyenne nationale, ce qui se traduit par une hausse de la productivité et une réduction du nombre de jours jusqu'à l'abattage.
  • Optimiser les apports en fourrage du bétail en fonction de leur condition, du taux de croissance requis et de la disponibilité des pâturages
  • Les pâturages peuvent être laissés au repos et repousser pendant une durée maximale de 50 jours si nécessaire.
  • Pâturage intégré (bovins et moutons) pour défricher les parcelles
En savoir plus : Sol
Eau

Eau

L'alimentation en eau des abreuvoirs dans l'ensemble de la ferme a été une priorité. Whangara a investi massivement dans des infrastructures d'eau courante autour de l'exploitation afin de s'assurer que les animaux ont facilement accès à de l'eau claire. L'abandon des méthodes traditionnelles d'approvisionnement en eau par l'intermédiaire de réservoirs ou d'étangs a amélioré l'accès à l'eau et sa qualité pour le bétail et a facilité la gestion du pâturage et du bétail.

  • 2 millions de dollars d'investissement, avec un retour sur investissement de 30 %
  • Accès facile à de l'eau de qualité pour le bétail
  • Amélioration de la santé et de la productivité du bétail
  • Utilisation complète d'un système de rotation des pâturages
En savoir plus : Eau
Biodiversité et écosystèmes

Biodiversité et écosystèmes

Les plans d'aménagement des terres servent de fondement à la gestion actuelle des terres avec la définition d'objectifs environnementaux clairs et de livrables pour l'avenir. Les plans d'aménagement des terres ont été identifiés comme étant essentiels pour l'avenir de l'exploitation et de l'entreprise et jouent un rôle central dans les décisions opérationnelles et stratégiques.

  • Plantation ciblée de 3 500 arbres par an dans les zones présentant un risque d'érosion
  • Clôture de tous les cours d'eau et affluents pour protéger le bétail
  • Suppression de 200 hectares de terres côtières marginales
  • Mise en correspondance des catégories de terrains disponibles avec le type de bétail
En savoir plus : Biodiversité et écosystèmes
Promouvoir une agriculture économiquement viable

Promouvoir une agriculture économiquement viable

Logiciel d'aide à la décision

La ferme utilise ce type de logiciel pour l'aider dans sa prise de décisions de gestion et dans la planification stratégique de sa capacité d'élevage et de ses pâturages. Des informations sont recueillies sur les conditions météorologiques locales et le taux actuel et prévu de croissance de l'herbe. En ajoutant le poids du bétail et les objectifs de croissance, des prévisions peuvent être réalisées sur 3 ou 4 mois pour la budgétisation de l'alimentation.

  • Maximiser l'efficacité des pâturages en matière d'alimentation et la rentabilité du bétail au pâturage.
  • Les décisions de commercialisation du bétail peuvent être fondées sur l'analyse et l'évaluation de la croissance prévue des pâturages par rapport aux taux de croissance du bétail requis.

 Analyse comparative

Les données de Whangara sont comparées chaque année par rapport à la base de données nationale Beef + Lamb New Zealand. Cela permet de s'assurer que la ferme est exploitée efficacement et d'identifier les aspects à améliorer. Grâce au soutien de Beef + Lamb New Zealand et de Silver Fern Farms, Whangara teste un outil d'évaluation agricole qui mesure la durabilité de l'activité agricole. L'objectif est d'offrir au client une visibilité et une transparence qui démontrent la durabilité de la viande bovine produite. Le modèle s'appuie sur les objectifs et les ambitions de Whangara Farms ainsi que sur des mesures et des rapports à la ferme, ce qui permet de garantir un équilibre entre les investissements, la production, l'efficacité et les objectifs financiers.

Améliorations génétiques

Whangara Farms exploite une ferme intégrée d'élevage et d'engraissement. Elle pratique l'insémination artificielle sur le bétail depuis cinq ans et se concentre sur la sélection génétique et l'amélioration des valeurs et des indices d'élevage. Il y a dix ans, le poids des vaches adultes était de 700 kg. Il est aujourd'hui de 580 kg. Cette diminution contribue à réduire les besoins nutritionnels des animaux. De plus, une vache plus petite endommage moins les pâturages pendant les périodes humides. L'objectif est de maintenir une condition physique constante et pour chaque vache de produire un veau sevré de 240 kg de poids vif.

  • Indice de vêlage de 92 % pour les vaches reproductrices et de 85 % pour les génisses
  • Augmentation des taux de conception des génisses de 68 % en 2007 contre 94 % en 2016
  • Intervalle de vêlage de 407 jours, soit 42 jours de moins que la moyenne nationale

(Données 2015/16)

En savoir plus : Promouvoir une agriculture économiquement viable

En savoir plus sur l'histoire de Richard Scholefield et de Whangara Farms

Examinez l'étude de cas. Vous y trouverez des détails sur la façon dont Whangara s'est alignée sur les principaux domaines de pratiques durables du programme Flagship Farmers, ce que la recherche externe nous révèle sur les actions du producteur et comment ce dernier tire parti d'une amélioration de la durabilité.

Télécharger l'étude de cas complète (PDF, 1,6MB)

Kua mahi rawa nui Whangara pāmu kore ke te mahi i nui ake. Kua mahi matou rawa nui e kore i ki te mahi i nui ake.

Traduction :
Whangara Farms a trop fait pour ne pas faire plus. Nous sommes allés trop loin pour nous arrêter là. 

“Whangara Farms, ce n'est pas seulement deux mots. C'est beaucoup plus qu'un simple lieu. Whangara vit. Elle est à l'intérieur de notre cœur qui bat. C'est un espace intergénérationnel, où, en tant que gardiens, nous nous devons de protéger la richesse de nos terres. Nous nous consacrons avec passion à la production de viande bovine de qualité supérieure et avons bâti une entreprise en accordant le plus grand respect à la qualité, la longévité et la durabilité.”

Ingrid Collins Présidente du conseil d'administration de Whangara Farms et représentante des propriétaires maoris

“En tant que directeur général de l'exploitation, Richard est animé par une passion, celle d'améliorer son exploitation, son cheptel et l'environnement naturel tout en offrant de la valeur aux 2 600 actionnaires maoris. Il comprend que ses décisions de gestion ont des implications à court et à long terme qui, en définitive, influenceront la durabilité de l'entreprise. L'accent mis sur l'amélioration de l'environnement naturel de la ferme se retrouve dans les plans d'aménagement des terres qui fournissent un cadre aux principaux efforts à entreprendre et aux investissements requis. Une entreprise agricole qui s'appuie sur une gestion et des investissements de qualité offre des avantages réels en termes d'environnement et d'élevage, ainsi qu'un rendement économique pour ses actionnaires.”

Luke McKelvie Directeur du programme des agriculteurs, McDonald’s Corporation