Basée aux Pays-Bas, la ferme d'Anton Stokman est un véritable modèle à suivre en matière de bien-être animal.

Elle s'appuie sur un système axé sur la « liberté de choisir » qui laisse à ses 180 vaches la possibilité de gérer leur temps comme elles le souhaitent. L'utilisation de matelas à eau et la traite robotisée offrent la garantie d'avoir des animaux heureux et en bonne santé, tandis que des bains de pieds réguliers accompagnés de soins professionnels limitent efficacement le risque de boiterie.

Le développement durable et la protection de l'environnement sont également des enjeux majeurs. Ainsi, la ferme Stockman a été la première exploitation laitière aux Pays-Bas à recevoir la « Green Mark », une distinction décernée par l'État pour récompenser les solutions novatrices face aux défis écologiques.

“Grâce à Flagship Farmers, j'ai pu en apprendre davantage sur la façon dont McDonald's envisage l'agriculture, l'alimentation et les affaires. J'ai notamment appris combien il était important d'être fier de son entreprise.”

Anton Stokman Production laitière, ferme Stockman, Pays-Bas

Anton Stokman : Domaines clés des pratiques durables

Certification et assurance

Certification et assurance

La ferme fait partie du système d'assurance agricole Foqus, qui est audité et certifié par un organisme indépendant et couvre des aspects clés tels que la sécurité alimentaire, la santé et le bien-être des animaux.

La ferme d'Anton a été la première exploitation laitière aux Pays-Bas à recevoir la « Green Mark ». Celle-ci est décernée par le ministère néerlandais de l'Écologie et récompense les meilleures solutions environnementales.

La ferme fait partie du système d'assurance agricole Qarant, qui est inspecté par un organisme indépendant et couvre des aspects clés tels que la sécurité alimentaire, la santé et le bien-être des animaux.

Santé et bien-être des animaux

Santé et bien-être des animaux

La ferme a introduit pour la première fois la traite robotisée il y a plus de 14 ans. Anton estime que l'un des principaux avantages de cette technologie est qu'elle donne aux vaches la « liberté » d'aller à la traite quand elles le souhaitent et de choisir leurs horaires quotidiens. La production laitière et la santé animale sont aujourd'hui meilleures avec un nombre réduit de cellules somatiques. De plus, cette solution a permis de libérer la main-d'œuvre de l'astreinte de traite.

Des matelas à eau à deux chambres sont installés dans toutes les logettes des vaches, ce qui améliore leur confort et réduit le risque de blessures telles que les enflures ou les lésions du jarret. Des études ont démontré que les ruminants ont besoin de s'allonger de 10 à 12 heures par jour (Albright, 2003). Dès lors, il est essentiel de leur offrir un environnement de couchage confortable. Plus propre et hygiénique que les autres systèmes de couchage, le matelas à eau permet également de diminuer la quantité de litière nécessaire par bête.

Les couloirs de circulation sont raclés automatiquement chaque heure, ce qui limite la durée au cours de laquelle le lisier libère de l'ammoniac, d'où une réduction des émissions d'azote.

Les bains de pieds dispensés chaque semaine à toutes les vaches et les soins professionnels apportés trois fois par an au niveau des ongles sont la preuve que le soin du sabot est primordial à la santé de l'animal. Les cas de boiteries au sein du cheptel sont par conséquent extrêmement peu nombreux. La ferme reconnaît que le contrôle et le traitement sont d'une importance cruciale, la boiterie étant l'un des principaux problèmes de santé et de bien-être rencontrés dans le secteur laitier européen.

Au cours de l'été, un terrain gazonné est mis à la disposition des vaches, qui peuvent alors paître en extérieur. Là encore, l'animal est « libre de choisir ».

La ferme utilise le programme informatique COWEL qui calcule un score basé sur une évaluation des étables de l'exploitation agricole et de son système de gestion. Le score attribué montre dans quelle mesure le système assure la santé et le bien-être des bovins. La ferme d'Anton a obtenu une note de 265 sur un maximum possible de 313.

Le sperme utilisé pour l'insémination artificielle est soigneusement sélectionné pour compléter le potentiel génétique de la femelle et réduire au maximum les difficultés de vêlage.

En savoir plus : Santé et bien-être des animaux
Biodiversité et écosystèmes

Biodiversité et écosystèmes

La ferme dispose de 34 hectares de « champs naturels » qui servent de pâturage aux oies sauvages migratrices pendant la période hivernale, leur offrant une importante source de nourriture.

Le sol rainuré et antidérapant contribue à réduire les émissions d'ammoniac au niveau du lisier. Ainsi, il a été démontré que l'élimination du lisier toutes les heures diminuait de 30 % les émissions dans les couloirs de circulation.

L'ajout d'un nouveau revêtement breveté de type caillebotis en caoutchouc, qui recouvre la dalle de béton, offre une surface souple sur laquelle les vaches peuvent marcher. De plus, sa conception unique limite les émissions d'ammoniac qui s'échappent des réservoirs à lisier.

En savoir plus : Biodiversité et écosystèmes

En savoir plus sur l'histoire d'Anton Stokman

Examinez l'étude de cas. Vous y trouverez des détails sur le rendement de la ferme par rapport aux normes et aux critères de bonnes pratiques du programme, ce que la recherche externe nous révèle sur les actions du producteur et comment ce dernier tire parti d'une amélioration de la durabilité.

Télécharger l'étude de cas complète (PDF, 3,8MB)

“L'exploitation laitière d'Anton intègre de nombreux aspects de bonnes pratiques et ne se concentre pas exclusivement sur un seul domaine d'activité. Le bien-être des vaches est évidemment un élément important, en adéquation avec le principe adopté par Anton d'un système axé sur la liberté de choix – qui permet à l'animal de choisir quoi faire et à quelle heure – le tout dans un environnement conçu pour améliorer aussi leur santé. La réduction des émissions d'ammoniac est un objectif majeur de la filière de l'élevage aux Pays-Bas. À cet égard, la ferme a mis en œuvre des moyens innovants pour y parvenir. Anton apporte un regard neuf et s'engage en faveur de la viabilité à long terme de l'industrie laitière, ce qui est formidable.”

Karl Williams Directeur des Opérations, FAI Farms